La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement, c’est-à-dire le temps pendant lequel votre capteur est exposé à la lumière. On l’appelle aussi le temps d’exposition.

« Merci Anthony mais c’est quoi l’obturateur ? »

L’obturateur c’est la version numérique de la pellicule photo. Une pièce de l’appareil qui capte la lumière et qui retransmet l’information pour faire la photo.

Donc en claire, La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant laquelle on prend la photo.

« Ok mais ça fait quoi ? »

Le choix de la vitesse va déprendre principalement de 2 choses importantes 

La vitesse de ce qu’on veut prendre en photo

Si l’on veut prendre quelque chose qui bouge vite, on devra « prendre vite » la photo afin que le sujet soit suffisamment immobile pendant le temps où l’on prends la photo.

Expérience dans un train en marche

1 semaine après avoir acheté mon nouvel appareil Nikon D7500, j’ai voulu tester ses limites pour mieux me l’approprier. Alors que j’étais dans un train du retour pour Paris, je me suis lancé le défis de réussir à prendre en photo un poteau alors que le train allait a pleine vitesse.

Dans ce genre de configuration, le paramètre le plus important est forcément la vitesse d’obturation. J’ai donc Augmenté la vitesse de 1/800 s à 1/3200 s. comme la photo allait être plus rapide, je savais que ma photo allait être beaucoup plus sombre. j’ai donc pris les devant en passant les ISO à 2000

Pour la petite anecdote le D7500 permet de charger les photos prises sur son téléphone. j’étais en train de charger les photos sur mon portable tout en buvant un verre de Coca quand une secousse à fait tombé l’appareil sur la table ou je l’avais posé. un Réflexe m’a fait lâcher le verre et attraper l’appareil en vol ! Heureusement le coca a finis partout sur le sol et mes vêtements mais pas sur l’appareil, et j’ai réussi a évider un choc ! moralité : Garder l’appareil autour du cou avec la lanière de sécurité, ou dans son sac !… et évitez le Coca ? J’ai tellement eu peur que j’ai arrêté net le challenge pour ranger mon « précieux » dans son sac à l’abri.

L’exposition à la lumière du sujet

Augmenter le temps d’exposition (en baissant la vitesse)  afin de capter plus de lumière sous réserve que le sujet ne soit pas (trop) en mouvement.

Pour les photos sans trépied, on peut commencer à 1/200 S (voir 1/250 si vous avez du mal à rester fixe.) En dessous de cette vitesse, vous allez nécessairement bouger même un tout petit peu et donc la photo sera floue.

De 1/200 aux poses longues de plusieurs secondes l’immobilité est nécessaire en utilisant un trépied.

Attend quoi ? C’est quoi une pose longue ?

Une pose longue, c’est un type de prise faite sur trépied ou l’on va chercher à capturer le mouvement en photo. On peut par exemple tenter de prendre des remues d’eau en photo pour obtenir un effet de nuage, Où encore des voitures en mouvement pour donner des filets de lumières.

Thiais A86. Photo prise d’un pont de nuit, avec une vitesse d’obturation de 30 secondes.

Toute la difficulté de ce type de prise est de gérer la quantité de lumière pour ne pas surexposer la prise. Vous allez devoir jongler avec les paramètres en fin de journée pour réussir à prendre une photo de 1 secondes ou 2 secondes sans qu’elle ne soit totalement blanche.

Une autre solution est d’acheter un filtre a placer sur son objectif, qui va grandement limiter la quantité de lumière arrivant sur l’objectif et qui va vous permettre de faire des photos de 5, 10 voire 15 secondes en plein jour.

Photo des chutes de Krka (Croatie), La photo est prise sur trepied avec un filtre bloquant 80 % de la lumière. La vitesse d’obturation est de 5 secondes afin de donner à l’eau cette aspect nuageux.

Utilisation détournée du temps d’exposition.

En ville ou dans des lieux touristiques, il est parfois impossible d’obtenir un endroit sans personne qui passe. Vous pouvez utiliser cette technique pour ne prendre en photo que le bâtiments. les gens constamment en mouvements ne seront pas sur la photo. La technique est un peu aléatoire, vous devrez peu être recommencé à cause d’une grand-mère un peu lente, ou quelqu’un qui s’arrête pour prendre une photo, mais un peu de patience et vous arriverez a obtenir une photo exploitable.

Cette technique ne marche pas quand il y a trop de monde présent, ou que la marche des passants est parallèle à l’appareil photo. j’ai tenté le coup dans le passage du cerf mais je n’ai pas réussir a obtenir une photo « propre »

« J’ai choisi ma vitesse d’oturation, je fais quoi ensuite ? »

Ensuite, on finis par choisir une sensibilité adapté aux 2 autres facteurs qu’on a déterminé, a savoir l’ouverture et la vitesse d’obturation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *